Vous recrutez en ce moment ? Pensez à Sorewards pour votre programme de cooptation !
J'ai une carte cadeau

La Ligue française contre la Sclérose en Plaques

La Ligue Française contre la Sclérose en Plaques est une association loi 1901, de droit privé, à but non lucratif. La Ligue affirme son indépendance de tout parti politique et de toute religion.

L’association prend appui sur des valeurs de solidarité, d’humanisme, de démocratie et d’inclusion. Elle affirme et soutient le respect de la dignité et de l’intégrité de la personne humaine qui ne serait être réduite à sa maladie ou à son handicap.

Les missions

  • Accompagner les personnes concernées par la Sclérose en Plaques (malades, familles, aidants…),
  • Sensibiliser le grand public, les personnes concernées, les autorités sanitaires et les médias à la maladie et ce qu’elle implique au quotidien.
  • Soutenir la Recherche.

Qu’est-ce que la sclérose en plaques ?

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire qui touche le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Les symptômes de cette maladie chronique sont variés : visuels, moteurs, sensitifs, urinaires, cognitifs. Ils peuvent évoluer et dépendent de la localisation des lésions dans le cerveau et la moelle épinière.

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire touchant le système nerveux central (cerveau et moelle épinière).

Elle se caractérise par le développement d’une réaction inflammatoire contre la myéline du système nerveux central, la myéline constituant la gaine protégeant les fibres nerveuses dans le cerveau et la moelle épinière. Elle affecte également les prolongements des cellules nerveuses (axones) qui constituent ces fibres.

Une déficience du système nerveux central

La sclérose en plaques commence le plus souvent par une poussée au cours de laquelle signes et symptômes apparaissent rapidement puis disparaissent en totalité ou en partie. Elle peut se reproduire à plus ou moins brève échéance, une ou plusieurs fois. Les symptômes sont variés : visuels, moteurs, sensitifs, urinaires, cognitifs et dépendent de la localisation des lésions dans la substance blanche du système nerveux central.

Il s’agit d’une maladie chronique , c’est-à-dire qu’une fois contractée elle va accompagner la personne tout au long de sa vie, qui sera d’ailleurs d’une longévité normale.

 

 

https://youtu.be/AIdM6k0b3gE

Fondation Recherche Alzheimer

Crée en 2004, par deux médecins français, le Professeur Bruno Dubois, neurologue spécialisé sur la maladie d’Alzheimer et le Docteur Olivier de Ladoucette, psychiatre gérontologue, la Fondation Recherche Alzheimer est installée au cœur du Groupe Hospitalier de la Pitié-Salpêtrière, au plus proche de la recherche clinique. L’Etat a reconnu l’utilité publique de son action en 2016.

Notre vision

Avec la mobilisation de tous, notre génération peut mettre Alzheimer KO !

La maladie d’Alzheimer est un enjeu majeur de santé publique et touche un nombre sans cesse croissant de personnes en France et à travers le monde.
La recherche scientifique a permis d’identifier les lésions responsables de la maladie et de comprendre la manière dont elles évoluent.
L’enjeu mondial est désormais de disposer de diagnostics fiables et de mettre au point des traitements efficaces.
Seule la recherche permettra d’atteindre rapidement cet objectif.
Notre conviction est que la mobilisation de tous les acteurs de la société : pouvoirs publics, chercheurs, associations, particuliers et patients, permettra de vaincre la maladie. D’ici 10 ans il est possible d’obtenir des résultats significatifs pour stopper la maladie.

 

Notre mission

La Fondation Recherche Alzheimer donne un nouvel élan à la recherche sur la maladie. Elle finance des projets qui associent innovation et excellence scientifique, menés par des chercheurs du monde entier. Elle concentre son action sur la recherche clinique pour améliorer le diagnostic et ouvrir la voie à des traitements efficaces. Elle mobilise et fédère des spécialistes dans plusieurs disciplines et implique les patients dans les protocoles de recherche. Elle structure son action autour d’un centre de recherche de pointe à la Pitié Salpêtrière sur la maladie d’Alzheimer et les maladies neuro-dégénératives. Par la mobilisation du grand public et de partenaires elle lève les fonds destinés à financer la recherche et contribue à l’accélération des découvertes.

Nos valeurs

La Fondation a pour valeurs l’humanisme dans l’approche de la recherche, l’innovation, l’excellence scientifique et l’audace.

La Fondation Recherche Alzheimer (FRA) lance un appel afin de soutenir des projets de recherche portant sur les mécanismes physiopathologiques, les marqueurs diagnostiques et l’approche thérapeutique de la maladie d’Alzheimer et syndromes apparentés.

Date limite de réception du formulaire à compléter : 17 mars 2021. A télécharger ici

CONTEXTE
Les maladies neuro-dégénératives et les maladies liées au vieillissement prennent une importance croissante. Parallèlement les neurosciences sont en plein essor. La Fondation Recherche Alzheimer (FRA) apporte son soutien à toute recherche susceptible de faciliter et accélérer la découverte de nouvelles approches thérapeutiques de la maladie d’Alzheimer (MA) et plus particulièrement suivant quatre axes principaux de recherche :
• Identification de biomarqueurs sensibles et spécifiques
• Imagerie cérébrale structurelle et fonctionnelle
• Gestion des mégadonnées et mises au point d’algorithmes décisionnels
• Etudes pré-cliniques et cliniques dites de « preuve de concept »

 

QUI PEUT PROPOSER UN PROJET ?
La FRA soutient en priorité des projets dont les opérateurs sont des chercheurs ayant démontré leur intérêt et leur compétence spécifique pour la recherche translationnelle ou la recherche clinique dans les domaines d’élection de la FRA (voir contexte ci-dessus). Ils doivent appartenir à une institution reconnue dans le domaine et peuvent postuler collectivement ou en tant qu’institution.

Bien noter : Un ou plusieurs contrats doctorants ou post-doctorants peuvent être soutenus à travers des projets menés en équipe. Ils doivent être suivis par un PI travaillant au sein d’une université française ou d’un institut de recherche français. Toutefois le soutien financier apporté par la Fondation ne doit pas servir à rémunérer le PI.

 

QUELS PROJETS PEUVENT ETRE SOUTENUS PAR LA FONDATION ?
Une pré-sélection des projets sera effectuée par la FRA sur la base d’une lettre d’intention et d’un questionnaire disponible sur le site de la Fondation qui permet à la FRA d’apprécier la conformité du thème du projet aux objectifs de la Fondation ainsi que sa complémentarité avec les projets qu’elle a précédemment financés (prix, bourses, subventions).
Les projets ainsi présélectionnés et leurs porteurs devront alors remplir un dossier complet de demande d’aide financière à la recherche dans les délais impartis (le dossier à compléter sera envoyé aux candidats présélectionnés)
Date limite de dépôt des dossiers finaux : 1er juin 2021.

Chaque dossier complet sera revu et évalué par deux membres tirés au sort du Comité Scientifique international (Scientific Advisory Board) de la FRA qui seront le rapporteur et le co-rapporteur du projet. L’évaluation des dossiers portera sur l’expérience du porteur de projet à travers ses titres et travaux et ceux de son équipe, sur la valeur scientifique du projet, la rigueur de sa méthodologie et sa faisabilité. Le rapporteur et le co-rapporteur pourront éventuellement s’adjoindre un ou plusieurs spécialistes de l’axe de recherche dans lequel s’inscrit le projet.

Une dizaine de dossiers seront ainsi sélectionnés pour être mis aux voix par le Comité Scientifique international de la FRA qui les classera sur la base des mêmes critères qui ont présidé à la première sélection par le rapporteur. Le nombre final de dossiers retenus dépendra du montant des budgets nécessaires à la réalisation des projets correspondants.

 

QUELS SONT LES MONTANTS ALLOUES AUX PROJETS SÉLECTIONNÉS ?
La Fondation Recherche Alzheimer alloue des montants de l’ordre de 500 K€ / an répartis entre les projets retenus.
Ces projets peuvent s’étaler sur plusieurs années s’ils démontrent leur extrême pertinence dans le champ de la recherche sur la maladie d’Alzheimer.
Les financements accordés seront alloués à partir du 2 janvier 2022.

Publications
Toutes les publications, chapitres d’ouvrages, ou présentations publiques en rapport avec les résultats de la recherche soutenue par la FRA doivent faire état de ce soutien.

Interruption du financement
La FRA se réserve le droit d’interrompre son soutien à tout moment au cas où le travail effectué ne correspondrait plus aux termes des engagements pris avant la mise en place de la recherche.

Révision du financement
Toute demande de révision budgétaire ou d’extension de la durée initialement prévue pour le travail de recherche doit être adressée par écrit à la FRA en temps voulu.

Thellie

Thellie  finance la recherche scientifique en connectant les projets des chercheurs aux causes des donateurs.

Notre ambition est d’accélérer les travaux des chercheurs en renforçant leur lien avec les citoyens, les associations et les entreprises pour encourager un progrès responsable.

100% des dons sont reversés aux chercheurs. Thellie est la plateforme de financement participatif qui permet à chacun de soutenir des projets de recherche proposés directement par des chercheurs.

Notre histoire est celle de patients et d’aidants qui ont souhaité devenir acteurs de la recherche
Thelma et Julie sont nos proches. Elles sont atteintes d’une maladie rare.

Nous avons identifié les chercheurs qui travaillent sur leur maladie et souhaitions encourager leur projet grâce à des dons pour accélérer le développement de traitements.

Nous avons créé la plateforme Thellie.org pour simplifier les dons aux projets de recherche et nous assurer de leur bonne affectation.

Thellie est désormais la plateforme pour découvrir, partager et financer la recherche scientifique.

Plus d’info sur thellie.org

Comment empêcher le COVID-19 de pénétrer dans les cellules pulmonaires grâce à un anticorps ?

À propos de ce projet

Le COVID-19, responsable de la crise sanitaire mondiale, entre dans les cellules pulmonaires et les tue provoquant ainsi les symptômes du coronavirus dont les plus aigus.

Plutôt qu’un comprimé ou autre traitement passant par le sang. Nous proposons une stratégie thérapeutique directe, en créant un aérosol détruisant directement le virus dans les poumons.

Pour se faire, il existe des molécules naturelles que l’on peut nébuliser en un aérosol et qui peuvent être bioingénérié pour reconnaître de façon spécifique le virus et ainsi prévenir sa liaison aux récepteurs des cellules épithéliales pulmonaire et l’empêcher de pénétrer dans ces cellules, ce sont les biens connus anticorps.

L’objectif final est de produire un traitement pour le COVID-19.

Nous allons donc développer une immunothérapie dans notre institut pour la médecine régénérative et les biothérapies (IRMB), institut qui travaille avec l’université de Montpellier, l’INSERM et l’hôpital saint-Eloi de Montpellier.

Nous sommes spécialisé dans ce genre de traitement à la pointe. L’anticorps préviendrait donc la fixation du COVID-19 dans les poumons. Différentes expertises en virologie, biotechnologie, anticorps et études cliniques sont à l’ouvrage dans ce projet.

Etapes

Nous allons tout d’abord générer l’anticorps Anti-covid puis le modifier pour le rendre plus efficace et évaluer son efficacité pour protéger des cultures de cellules pulmonaires de l’infection. Puis l’anticorps validé comme le plus efficace sera nébulisé (transformé en aérosol) et testé sur la souris.

Le projet avance à grands pas, nous savons d’ores et déjà développé la méthode afin de transformer le médicament en aérosol. Nous avons aussi  la culture compliquée des cellules de poumons pour les tests qui est déjà mise en place. Nous avons à notre disposition une souche COVID-19 et l’infrastructure pour l’étudier et la manipuler. En plus, nous avons à notre disposition des cellules immunitaires, facilement administrable et fortement susceptible d’améliorer l’efficacité de notre médicament que nous allons tester.

Budget : 15 000 €

Faire un donc à ce projet: https://thellie.org/COVIFAB